Single
template part visite

Balade « Fashion Goutte d’Or »

  • Fashion Goutte-d'Or, boutique dans une ancienne boucherie, rue Doudeauville.

  • Fashion Goutte-d'Or, boutique de la rue des Gardes.

  • Fashion Goutte d'Or, le Bachelor et les sapeurs de la rue de Panama.

  • Fashion Goutte d'Or, magasin rue Myrha.

  • Fashion Goutte d'Or, souvenir d'Emile Zola, rue-Stephenson.

Un peu d’histoire

La mode s’est installée très tôt dans le quartier de la Goutte d’Or, avec l’arrivée à partir la fin du XIXe siècle de familles juives fuyant les pogroms en Pologne et en Russie.

Ces familles ont alors créé dans le quartier de nombreux ateliers de confection de vêtements, chapeaux ou fourrures.

Après la seconde guerre mondiale, ce sont des maghrébins, tant juifs que musulmans, qui ont ouverts des magasins de vêtements et tissus à destination d’une clientèle nord africaine.

Ils ont été rejoints dans les années 70 par des couturiers d’Afrique de l’Ouest.

Ces hommes, qui travaillaient en France depuis les années 60 ont abandonné leurs emplois en usines pour créer des ateliers de couture après l’arrivée de leurs épouses dans le cadre du regroupement familial.

Beaucoup de vendeurs de tissus maghrébins ont alors  progressivement troqué leurs textiles habituels pour des waxs et des bazins à destination d’une clientèle d’Afrique noire.

En fonction des aléas politiques et économiques de leurs pays d’origine, d’autres populations d’Afrique centrale francophone ont également ouvert des magasins de tissus à partir des années 80.

A côté de ces couturiers traditionnels, de nouveaux créateurs plus contemporains se sont installés dans le quartier à partir de 2001, notamment dans la rue des Gardes, surnommée «  la rue de la mode «, et certains d’entre eux se sont unis dans l’association «  les Gouttes d’or de la mode et du design « .

Ces dernières années, c’est la rue Myrha qui semble être en passe de devenir la nouvelle rue «  tendance «  du quartier.

Durant cette visite, nous découvrirons les multiples facettes de la mode dans le quartier et en fonction de la disponibilité des personnes, nous entrerons dans quelques boutiques et ateliers.

Choses remarquables

La Villa Poissonnière, l’ancienne fabrique de boutons Lalande & Colin, l’ancienne teinturerie de plumes, l’église st Bernard, le studio 360, l’ICI…

Faune

Dans le ciel du quartier planent goélands, faucons crécerelles et éperviers d’Europe.

Flore

La rue des Gardes ( rue de la mode ) est plantée de noisetiers de Byzance et la Villa Poissonnières accueille une très grande biodiversité dans ses petits jardins.

 

⇒ Retrouvons nous devant le cinéma Louxor, à la sortie du métro Barbès Rochechouart, lignes 2 et 4.