Single
template part visite

Balade naturaliste à Boulogne-Billancourt

  • Balade naturaliste à Boulogne Billancourt, pommier décoratif dans une rue.

  • Balade naturaliste à Boulogne-Billancourt, girafe surplombant une crèche

  • Balade naturaliste à Boulogne-Billancourt, jardins familiaux.

  • Balade naturaliste à Boulogne-Billancourt, pouce de César devant la Seine musicale.

  • Balade naturaliste à Boulogne-Billancourt, tour Horizon depuis le jardin de Billancourt.

UN PEU D’HISTOIRE

Notre balade traversera les 3 quartiers du Trapèze, de l’Île Seguin et du Pont de Sèvres, 74ha aménagés en grande partie en lieu et place des anciennes usines Renault.

L’histoire de Boulogne est liée à l’édification de l’église ND des Menus, dans le village des Menus-lez-Saint-Cloud, selon la volonté du roi Philippe le Bel qui souhaitait un lieu de pèlerinage dédié à la Vierge proche de Paris, sur le modèle de l’église de Boulogne sur Mer.

La première pierre fût posée vers 1320, sous le règne de Philippe V et l’église fût considérablement enrichie au fil des siècles par différents monarques.

Au cours du temps, le village se spécialisera dans la blanchisserie, au service des nombreux courtisans voyageant entre Paris, Versailles et st Cloud.

Après la Révolution, la commune de Boulogne est créée et agrandie par l’annexion de terrains appartenant autrefois à la commune de st Cloud sur la rive droite de la Seine.

Au XIXe siècle le territoire s’urbanise doucement et en 1825 le baron de Gourcuff fonde le lotissement de Billancourt destiné à accueillir des maisons de campagne pour la haute société d’alors.

En 1860, le village de Billancourt sera intégré à Boulogne sur Seine mais ce n’est qu’en 1926 que la ville prendra le nom de Boulogne-Billancourt.

A partir de 1898, la construction des usines Renault modifiera considérablement la physionomie du quartier.

Vers 1904, l’industriel fera détruire la fameuse ferme de Billancourt, décrite en 1782, où s’était installé le baron de Gourcuff et en 1917, par un coup de force, il annexera de nombreuses rues autrefois résidentielles pour desservir ses ateliers qui fabriquaient alors de l’armement.

Après l’arrêt des usines en 1992, puis leur destruction, de nouvelles rues ont été ouvertes dans le quartier du Trapèze, seule la rue Emile Zola étant rescapée de l’ancien réseau.

Les nouveaux quartiers intègrent trois jardins que nous visiterons: Parc des Glacières, parc de Billancourt et jardin Bellini sur le toit de la Seine musicale (ouvert du mercredi au dimanche, de 11h à 22h).

CHOSES REMARQUABLES

Le parc des Glacières, les nouvelles rues végétalisées, l’école des sciences et de la biodiversité, le parc de Billancourt, la tour Horizon de Jean Nouvel, la Seine musicale, le pouce de César, la crèche C1  » de la girafe « , les jardins familiaux du pont de Sèvres.

 

FAUNE

la proximité de la Seine permet l’observation des mouettes, goélands, cormorans et parfois sternes. Des faucons pèlerins sont souvent signalés dans le secteur. Dans les jardins visités nichent de nombreux passereaux.

 

FLORE

le parc des Glacières présente plusieurs milieux avec la végétation correspondante: méditerranéen, humide, bocager… Le parc de Billancourt est déjà célèbre pour ses cerisiers japonais et le toit de la scène musicale héberge un choix intéressant de plantes tapissantes.

 

=> RETROUVONS NOUS A LA SORTIE N°1 ( ROUTE DE LA FERME ) DE LA STATION DE METRO BILLACOURT ( LIGNE 9 )