Single
template part visite

Visite du jardin des serres d’Auteuil

  • Jardin des serres d'Auteuil: houx femelle chargé de fruits.

  • Jardin des serres d'Auteuil: mascaron de Rodin et vigne de Coignet.

  • Jardin des serres d'Auteuil: plaqueminier chargé de kakis.

  • Jardin des serres d'Auteuil: Thumbergia grandiflora dans la serre des acanthacées.

  • Jardin des serres d'Auteuil: fontaine de Dalou devant le palmarium.

Un peu d’histoire

Ce jardin est la suite logique des aménagements paysagers du Second Empire, qui comprenait une première pépinière, appelée Fleuriste municipal, près de la porte de la Muette.

La politique de création de parcs ayant continué sous la IIIe République, avec l’implantation des jardins du Trocadéro ou de ceux de la Tour Eiffel, cette pépinière est vite devenue insuffisante.

Aussi en 1895, la Ville acquit 9ha de terrain près de la porte d’Auteuil et en confia l’aménagement à l’architecte Jean Camille Formigé, à qui l’on doit également le dessin du jardin Louise Michel à Montmartre.

A la fois lieu de production mais aussi promenade publique, les visiteurs pouvaient admirer comme aujourd’hui, le jardin français avec sa terrasse décorée de balustrades classiques et son boulingrin planté de topiaires d’ifs.

Tout près se trouvait le jardin à l’anglaise, amputé d’1,3 ha en 1954, pour créer le jardin des Poètes où sont disséminées 48 plaques gravées de vers de poètes français ou francophones.

En 1998, le parc a intégré le jardin botanique de la Ville de Paris, en compagnie du jardin de Bagatelle, de l’arboretum du Breuil et du parc floral, le tout représentant une superficie de 83 ha.

Plus récemment, des serres ont été détruite pour céder la place à un cours de tennis enterré et dissimulé dans de nouvelles serres, les anciens bâtiments de meulières étant également attribués à la fédération française de tennis qui gère le tournoi de Roland Garros.

 

 

Choses remarquables.

La fontaine de Jules Dalou, les 14 mascarons de Rodin, la lanterne japonaise, le jardin méditerranéen, le palmarium, les serres du plateau, le boulingrin, les vases de fonte émaillée…

 

Faune

Le jardin héberge une petite colonie de lapins qui cohabitent sur les pelouses avec des piverts peu farouches.

On peut voir des perruches à collier déguster les graines de Magnolia grandiflora et des rouges gorge, troglodytes et mésanges nicher dans la bouche des mascarons de Rodin.

Dans le bassin de la serre équatoriale s’ébattent de nombreux poissons exotiques.

 

Flore

On peut admirer dans le jardin un magnifique Gingko biloba et des Pterocarya stenoptera gigantesques, ainsi qu’un poivrier du Sechuan ou une collection de houx. Un massif de terre de bruyère accueille Rhododendrons, Camellia, hydrangea, magnolia etc.

Dans les serres nous découvrirons des collections de palmiers, d’orchidées, de fougères, de bégonias, de cactus et bien d’autres choses encore.

 

⇒ Retrouvons nous à la grille d’honneur du jardin, au 3 avenue de la porte d’Auteuil, 16e.