Single
template part visite

Visite guidée du jardin du Luxembourg

  • Jardin du Luxembourg: " Le-Cri, l'Ecrit ", oeuvre de Fabrice Hyber.

  • Jardin du Luxembourg: palais décidé par Marie de Médicis et agrandi sous Louis-Philippe.

  • Jardin du Luxembourg: rucher école créé en 1856.

  • Jardin du Luxembourg: fontaine Médicis, déplacée sous Napoléon III.

Un peu d’histoire

Devenue veuve puis régente et après avoir acheté l’hôtel du Petit Luxembourg, la reine Marie de Médicis commanda en 1615 la construction d’un nouveau palais à l’architecte Salomon de Brosse.

Le jardin fût dessiné par Jacques Boyceau aidé de Thomas Francine.

Une perspective vers le sud étant rendue impossible par la présence du monastère des Chartreux, la reine dû se contenter d’un plan en fer à cheval inspiré des jardins du palais Pitti de Florence où elle avait passé son enfance.

Après l’exil de la reine en 1631, le palais fût donné à son fils Gaston d’Orléans qui fit intervenir André Le Nôtre, lequel créa de nouveaux parterres de broderies autour du bassin.

En 1715, la duchesse de Berry fera supprimer ces parterres par le paysagiste Robert de Cotte.

Paradoxalement, c’est la Révolution qui va réaliser le rêve de perspective de la reine en faisant détruire le couvent des Chartreux.

Dans un parc porté à 48 ha, l’architecte Chalgrin pourra alors tracer une immense allée jusqu’à l’observatoire.

Le jardin sera une nouvelle fois modifié sous Louis Philippe pour cause d’agrandissement du palais afin d’accueillir l’hémicycle du Sénat, puis hélas, Napoléon III ramènera le parc à 24 ha et la fontaine Médicis sera déplacée à son emplacement actuel.

Depuis lors, le jardin n’a guère changé et fait la joie des parisiens qui l’appellent « le Luco ».

Choses remarquables.

La fontaine Médicis, le pigeonnier, les nombreuses statues de toutes époques, le jardin classique et le jardin paysager, le verger, le rucher créé en 1856, l’orangerie, le manège de Garnier…

Faune

Pigeons colombins et perruches à colliers nichent dans les arbres creux.

Faucons crécerelles et éperviers viennent chasser dans le jardin.

Des goélands nichent sur les toits des environs et animent le ciel du jardin.

Flore

Le jardin possède une merveilleuse collection de plantes d’orangerie : palmiers, orangers doux et amers, grenadiers ou lauriers roses dont certains ont plus de 200 ans.

La fontaine Médicis est ombragée par d’immenses platanes.

Le jardin abrite un beau conservatoire d’arbres fruitiers, souvenir de la pépinière des Chartreux.

 

→ Retrouvons nous à la grande entrée du jardin, sur le Bd st Michel, station Luxembourg du RER B.