Single
template part visite

Visite guidée du parc Monceau

  • Parc Monceau: hôtel Nissim de Camondo.

  • Parc Monceau: la naumachie de Carmontelle.

  • Parc Monceau: le pont palladien.

  • Parc Monceau: pyramide maçonnique.

  • Parc Monceau: monument à Ambroise Thomas.

Un peu d’histoire

Le parc fût crée en 1769 sous forme d’un petit jardin à la française entourant la nouvelle folie du duc de Chartres.

Un peu plus tard, le jardin fût agrandi et transformé en parc de style anglo chinois, aménagé par l’artiste Carmontelle qui y fît installer de nombreuses fabriques et attractions.

A la suite de nouveaux agrandissements qui portèrent la superficie du parc à environ 20 ha, de nouveaux aménagements furent confiés au paysagiste écossais Thomas Blaikie.

A la même époque, le mur des fermiers généraux en construction fût transformé en fossé longeant le parc pour ne pas gêner la vue sur la campagne et un « bureau d’observation «, encore visible aujourd’hui, fût construit par Claude Nicolas Ledoux.

Durant la Révolution qui fit guillotiner le duc d’Orléans devenu Philippe Egalité, l’aéronaute Garnerin effectua dans le parc en 1797, le premier saut en parachute depuis une montgolfière.

Hormis la destruction de l’ancienne folie et la construction d’un nouveau pavillon sous le 1er empire, le parc n’évolua guère, jusqu’à son rachat par la Ville de Paris sous le Second Empire.

Hélas, une bonne partie du parc fût alors vendu et lotie, sa superficie étant ramenée à 8,5ha.

L’équipe composée de l’ingénieur Alphand, de l’architecte Davioud et du paysagiste Barillet Deschamps redessina le jardin tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Quelques vestiges du XVIIIe siècle subsistent encore de nos jours, complétés par de nombreuses statues  installées sous la IIIe République.

 

Choses remarquables.

La grotte du XIXe siècle, le pont palladien, la colonnade bordant la naumachie, le vestige de l’ancien hôtel de Ville, la lanterne japonaise du XVIIIe siècle, la pyramide maçonnique, les nombreuses statues d’artistes, les hôtels particuliers bordant le jardin…

Faune.

Dans le bassin de la naumachie vivent poissons, tortues de Floride, canards colverts et poules d’eau.

Dans les arbres crient les désormais inévitables perruches à collier.

Flore.

Le grand platane d’Orient planté en 1814, le Gingko biloba et ses tchi tchi, le hêtre pourpre et celui à feuilles de fougère, le Davidia involucrata, le micocoulier de Virginie, le Sassafras et le Fremontodendron.

 

⇒ Retrouvons nous à l’entrée du parc situé à la sortie du métro Monceau, ligne 2.